Il est nécessaire pour la Suisse que les femmes exploitent toujours plus leur potentiel également dans les sciences naturelles et les sciences de l’ingénieur. Conformément au Mandat de prestations du Conseil fédéral, le Conseil des EPF promeut l’égalité des chances au sein du Domaine des EPF à travers sa stratégie.

La part des femmes dans le Domaine des EPF croît lentement mais sûrement à tous les niveaux de la carrière académique. Celle des professeures a ainsi augmenté de plus de 45 % depuis 2005 pour atteindre 10,9 % fin 2010. Cette proportion reste cependant nettement inférieure à l’objectif de 25 % de femmes aux postes de direction et dans les instances de décision, qui est inscrit dans le Mandat de prestations du Conseil fédéral (cf. encadré, p. 2). Ce modeste pourcentage féminin reflète également les réalités sociales, telles que la répartition classique des rôles et le faible nombre d’étudiantes dans les disciplines MINT (mathématique, informatique, sciences naturelles et technique).

Nécessité pour la Suisse de promouvoir les femmes

La Suisse se doit de plus en plus d’utiliser toutes ses ressources. Elle ne peut pas se permettre de continuer à offrir des opportunités professionnelles différentes aux hommes et aux femmes, notamment dans le domaine académique et, en particulier, dans les sciences exactes et naturelles et dans les sciences de l’ingénieur. L’innovation technique et scientifique, tout comme le succès futur de l’économie suisse, reposent en effet sur ces matières. Une promotion ciblée et durable doit permettre aux femmes d’exploiter et de développer leur potentiel dans les disciplines MINT.

Directives sur l‘égalité des chances au sein du Domaine des EPF

Le Conseil des EPF est conscient de la responsabilité du Domaine des EPF vis-à-vis de la société et de l’économie suisses. Il veut une plus grande représentation des femmes aux échelons les plus élevés du Domaine des EPF et s’engage dans ce sens. Afin de répondre aux directives de la Confédération, sa stratégie de promotion de l’égalité des chances pour les années 2008 à 2011 comportait des mesures de promotion des femmes à tous les niveaux de la carrière académique ainsi que des actions auprès des écolières visant à assurer la relève féminine:

  • application des «meilleures pratiques» par les institutions lors du recrutement des professeurs (p. ex. profil établi en pensant aux candidates potentielles, sélection par les commissions de nomination de chercheuses invitées à postuler);
  • renforcement des mesures permettant de concilier carrière académique et vie de famille;
  • extension des programmes de mentorat et de développement de carrière pour les étudiantes à tous les niveaux;
  • extension de la promotion active de la relève dans les disciplines MINT auprès des filles à tous les échelons scolaires.
  • Le Domaine des EPF entend poursuivre et renforcer ces mesures pour les années 2012 à 2016.

Afin de consolider et d’harmoniser le reporting, les directives du Conseil des EPF aux institutions comprennent également les éléments suivants:

  • doublement des moyens utilisés par les institutions du Domaine des EPF pour les mesures relatives à l’égalité des chances afin de porter ces fond à un total de 0,4% de la contribution financière;
  • renforcement et spécification du monitorage par genre (gender monitoring) dans le Domaine des EPF;
  • stratégies de promotion de l’égalité des chances au sein des institutions davantage axées sur l’efficacité;
  • objectifs fixés jusqu’en 2016 pour la représentation des femmes aux différents niveaux de la carrière académique.
  • En plus des mesures appliquées par chaque institution du Domaine des EPF, le Conseil des EPF soutient «Fix the leaky pipeline», le programme de promotion des femmes lancé conjointement en 2007 par les délégués à l’égalité des chances de ces six institutions. Ce programme soutient les femmes qui décident d’opter pour une carrière académique à la fin de leur cursus ou de leur postdoctorat.

Bilan intermédiaire du Conseil des EPF

Le Conseil des EPF est satisfait de l’engagement des six institutions au cours des dernières années. Il a néanmoins conscience qu’une forte hausse de la part des femmes aux postes de direction, dans les sciences naturelles et dans les sciences de l’ingénieur passe par un changement des rôles traditionnellement dévolus aux hommes et aux femmes dans la société. Acteur important de cette dernière, le Domaine des EPF contribuera à cette évolution également durant les années 2012 à 2016.