01 décembre 2011

Le Conseil fédéral souhaite garantir la restructuration de l’approvisionnement énergétique en Suisse avec des mesures dans les domaines de l’efficacité énergétique, des énergies renouvelables, des centrales fossiles, des réseaux et de la recherche. Dans sa séance d’hier, il a concrétisé cette orientation. Le DETEC continuera d’approfondir la stratégie énergétique 2050 conformément aux principes adoptés hier et soumettra au Conseil fédéral d’ici le printemps 2012 un rapport sur les mesures, les effets et les coûts ainsi que sur les possibilités de financement. Sur cette base, le DETEC élaborera un projet de consultation d’ici l’été 2012.

Le 25 mai 2011, le Conseil fédéral a décidé que les centrales nucléaires actuelles devront être mises hors service à la fin de leur période d'exploitation et ne pas être remplacées par de nouvelles installations. Le Conseil national et le Conseil des Etats ont adhéré à cette décision de principe aux sessions d'été et d'automne. De concert avec les départements compétents, et dans des groupes de travail impliquant les cantons, les communes, l'économie, les syndicats, les milieux scientifiques et les organisations environnementales, le DETEC a fait ces derniers mois des premières propositions sur les objectifs, les instruments et les mesures de la nouvelle stratégie énergétique 2050. Le Conseil fédéral les a étudiées lors de sa séance d'hier et a concrétisé l'orientation de la stratégie énergétique 2050. Il a chargé le DETEC de continuer à l'approfondir selon les principes retenus et de lui soumettre d'ici le printemps 2012 un rapport sur les mesures, les effets et les coûts ainsi que sur les possibilités de financement. Sur la base de ce rapport, le Conseil fédéral fixera les valeurs de référence pour le projet de consultation qui doit être élaboré d'ici l'été 2012. Afin de garantir la sécurité de l'approvisionnement, le Conseil fédéral table notamment sur des mesures dans les domaines de l'efficacité énergétique, des énergies renouvelables, des centrales fossiles, des réseaux et de la recherche. Le DETEC les approfondira encore davantage.

Communiqué de presse du Conseil fédéral, 1 décembre 2011